Logo RHéponses

Politique Séniors

Gestion des seniors : faites-en un vecteur de performance en entreprise.

Répondez à vos obligations légales dans la gestion de vos collaborateurs seniors

Vous souhaitez mettre en place une politique prenant en compte la situation des seniors ? Vous ne savez pas comment accompagner les fins de carrière ? Vous voulez engager une réflexion sur l’allongement de la vie professionnelle ? Savez-vous que les nouveaux contrats de génération favorisent aussi l’embauche et le maintien de salariés plus âgés ?

Faire le point sur la situation des seniors

– Nouvelles obligations : le contrat de génération

– Le lien entre allongement de la vie professionnelle et la pénibilité au travail

– Réaliser un diagnostic dans sa structure

Maintenir la motivation des salaries en fin de carrière

– Repérer et qualifier les leviers motivationnels chez vos seniors

– Favoriser et entretenir les transferts de compétences

– Accompagner le départ à la retraite

Les entretiens professionnels comme levier

– Perfectionner ses savoir-faire relationnels pour faciliter l’entretien

– Gérer les entretiens difficiles

– Favoriser et entretenir les transferts de compétences

– Accompagner le départ à la retraite

Bâtir une politique senior réussie

– Exploiter les résultats des entretiens professionnels des seniors

– Bâtir un plan de communication interne pour sensibiliser les acteurs

– Les conditions du succès sur le long terme

LE CONTRAT DE GÉNÉRATION, BOOSTEUR DE GPEC

1er mars 2013, la loi crée le contrat de génération. Vous êtes une entreprise de moins de 300 salariés, ne passez pas à côté des aides proposées par le contrat de génération ; un véritable contrat pour l’avenir !

Contrat de génération, que dit la loi ? Définition du contrat de génération

Le contrat de génération vise à faciliter l’accès des jeunes de moins de 26 ans (ou 30 ans pour les travailleurs handicapés) au CDI.

En effet, plus de 700 000 jeunes sortent chaque année du système éducatif or seulement 25% bénéficient d’un CDI à 22 ans !

Mais ce n’est pas tout, le contrat de génération recherche aussi à favoriser le recrutement, l’embauche et le maintien dans l’emploi des salariés âgés, et assurer la transmission des savoirs et des compétences.

Les aides accordées par le contrat de génération

Trois niveaux sont proposés par le contrat de génération :

– votre entreprise compte moins de 50 salariés : vous avez droit à une aide financière versée par Pôle Emploi (grâce à la signature d’une Convention de Génération) pour l’embauche d’un jeune en CDI et le maintien dans l’emploi ou le recrutement d’un senior.

– vous avez entre 50 et 300 salariés : vous avez, vous aussi, droit à l’aide versée par Pôle Emploi mais dans la mesure où vous avez négocié un Plan d’Action ou un Accord Intergénérationnel.

– vous avez plus de 300 salariés : malheureusement aucune aide financière n’est prévue pour vous mais vous avez l’obligation de négocier ! Sans accord ou plan d’action avant le 30 septembre 2013, vous êtes redevable d’une pénalité.

RHéponses vous aide à répondre à vos obligations légales et à monter votre accord.

Et que devient le CICE dans tout ça ?

Les rémunérations versées aux salariés, jeunes et séniors, désignés par votre contrat de génération sont éligibles au CICE (Crédit d’Impôt Compétitivité et Emploi).

L’aide financière versée par Pôle Emploi devra par contre être déduite du montant des rémunérations prises en compte dans le calcul du crédit.

Critiques du contrat de génération

Le contrat de génération est un véritable accélérateur en matière de GPEC d’autant plus que la loi prévoit des aides supplémentaires pour vous accompagner dans sa mise en place.

Aussi, vous n’avez pas à renégocier votre accord senior si vous négociez un accord intergénérationnel.